Fête de la Bretagne 2015

Paris mairie du 15ème arr.
Vidéo: Cliquez.jpg

21 22 MAI fête de la Bretagne
 
affiche.jpg

Patrimoine-ParisBreton.org
Une présentation des lieux, des personnalités, et de l'histoire bretonne de l'Ile de France.

Presse bretonne

letelegramme_logo_ME.jpgOuest_france_logo.jpg Bretons_logo_ME.jpgABPtriskellogobleu200.png tregor.pngPresse_darmor_logo_ME.jpg

TOURISME EN BRETAGNE

Tourisme_Bretagne_Logo.jpg

FansdeBretagne_Logo2012_FR_Base.jpg MODIF.jpg

Savourez_la_Bretagne_bandeau.jpg

CINEMA
Actualité du cinéma en Bretagne
FEB-100-logo.jpg

Cinematheque_de_BZH_Logo_web.jpg
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Bienvenue sur Paris Breton

La Fête de la Bretagne ce sera  à PARIS les 20 et 21 mai à la Mairie du 15ème arrondissement
Concerts gratuits, défilé, expositions peinture, musique classique bretonne, stands de producteurs, artisans d'art, danses, restauration, animations.

 
 
Les 12 dernières nouvelles

Fine au salon de l'agriculture - par PARIS BRETON le 25/02/2017 @ 10:32


La Bretagne au Salon de l'agriculture

Du 25 février au 5 mars, la Bretagne participe à la 54e édition du Salon de l'agriculture à Paris qui aura cette année pour thème « L’agriculture : une passion, des ambitions ». Elle profitera de ce grand rendez-vous pour promouvoir la race bretonne pie noire avec la vache #fine, égérie de cette édition 2017 !

 

Vache pie noire dans un champ
JC Moschetti

Rendez-vous incontournable de tous les acteurs du monde agricole, le salon de l'agriculture accueillera cette année près de 1050 exposants et 4 000 animaux. Formations, métiers, savoirs-faire et innovations seront ainsi à l'honneur pendant dix jours. La Région Bretagne, fidèle à ce grand événement, viendra y présenter son action en matière d'agriculture. 

#FINE, vache de race bretonne pie-noir : l'égérie 2017

Cette année, le Salon de l’Agriculture a choisi de mettre en lumière une race à petit effectif qui a failli disparaître : la Bretonne Pie-Noir. Un grand honneur pour la plus petite vache française, qui sera l'égérie du salon 2017. L’organisme de sélection de la race a sélectionné Fine pour la représenter. Cédric Briand, son éleveur à Redon, viendra faire partager sa passion. Menacée de disparition, la Bretonne Pie-Noir a bénéficié dans les années 70 du premier plan national de sauvegarde d'une race bovine qui a permis de préserver et de relancer la race, symbole du patrimoine breton. L’effectif est alors passé de 500 à près de 2000 têtes, aujourd’hui menées par une cinquantaine d’éleveurs professionnels.

Les temps forts de la Région au Salon de l'agriculture

  • Animations autour de la transformation du lait cru tous les jours 
  • Animations culinaires autour de la Bretonne Pie Noir et des races bretonnes par des chefs restaurateurs 
  • Conférence « 40 ans de sauvegarde » par Jean-Jacques Colleau et Pierre Quéméré, généticien et professeur de zootechnie émérites : lundi 27 de 17h à 18h et mardi 28, de 10h à 11h et de 17h à 18h
  • Conférence « La Bretonne Pie Noir : une race pour des élevages à forte capacité d’adaptation » - Anne Lauvie, Nathalie Couix, Jean-Michel Sorba, Etienne Verrier et Stéphane Ingrand, chercheurs INRA – mercredi 1er mars de 16h à 17h
  • Conférence « Biodiversité animale et Agro-écologie », jeudi 2 mars, de 16h30 à 17h30 
  • Témoignages croisés autour d’une installation réussie « Un modèle d’exploitation en Bretonne Pie Noir : la cohérence économique d’une installation » - Jeudi 2 mars,  de 10h30 à 12h sur le stand
  • Remise du prix national pour l’agro-biodiversité animale par la Fondation de France, jeudi 2 Mars, 18h30
     
Du 25 février au 5 mars 2017
Tous les jours de 9h à 19h
En savoir plus sur
Stand Terres et mers de Bretagne : Hall 3 - Stand E 044

... / ... Lire la suite


http://philharmoniedeparis.fr/sites/default/files/styles/event_slide_full/public/guy_vivien_3700redux.jpg?itok=f8fG1LLyhttp://philharmoniedeparis.fr/sites/default/files/styles/event_slide_full/public/julie_fowlis_c_michelle_fowlis.jpg?itok=1PnOCxCp http://philharmoniedeparis.fr/sites/default/files/styles/event_slide_full/public/6_ca_barde_au_musee_les_musiciens_de_saint_julienc_jean-baptiste_millot.jpg?itok=n-tYJBP8http://philharmoniedeparis.fr/sites/default/files/styles/event_slide_full/public/chris_stout_violon_ecossais_catriona_mckay_harpe_ecossaise.jpg?itok=gTciA2uEKreiz Breizh & Akademi 5ème Round  http://philharmoniedeparis.fr/sites/default/files/styles/fancybox_limit/public/erik_marchand_photo_eric_legret.jpg?itok=s9WgRgo6

La Philharmonie propose un riche programme celte et breton ce week end

Pour consulter le programme: CLIQUER ICI

... / ... Lire la suite



  • vendredi 24 février, à 10h, Maison de la Bretagne (8 rue de l'Arrivée 75015) : 
    conférence de presse de Jérôme Pernoo, qui présentera le Festival 2017
  • samedi 25 février, à 18h*, Librairie L'oeil écoute (77 bd Montparnasse 75006) : 
    séance de signature de Bernard Fournier, musicologue, auteur de nombreux ouvrages de référence sur le quatuor à cordes, et d'un livre récent : Le Génie de Beethoven
  • dimanche 26 février, à 16h30, église Saint-Pierre de Montmartre
    concert Montmartre sur Mer, avec le quatuor Agate, Alain Brunier, Anne Le Coutour et Michel Boédec

Concert à Paris le 26 février

 

À chaque édition, Quatuor à l’ouest passe commande à un compositeur d’une œuvre pour quatuor à cordes. Parfois avec chœur d’enfants, parfois sans.
 
Ainsi, en 2012, Kanaouenn an Anaon (« les chants des trépassés »), de Michel Boédec, faisait vibrer les auditeurs dans la chapelle Notre-Dame-de-Rocamadour, à Camaret. Et, en 2013, Volutes, de Bernadette Clozel, déployait ses harmonies dans… la cantine du collège Jeanne-d’Arc de Crozon, transformée ce jour-là en salle de concert !
 
Pour annoncer le festival 2017, Quatuor à l’ouest rêve d’une folie : faire entendre au public parisien ces deux œuvres, lors d’un concert qui aura lieu le 26 février 2017, à 16 h 30 à Saint-Pierre de Montmartre. Kanaouenn an Anaon, de Michel Boédec, et Volutes, de Bernadette Clozel, deux des plus belles créations des éditions passées, seront interprétées par le quatuor Agate et Alain Brunier. La deuxième partie du concert sera consacrée aux Légendes de la mer et de la mort en Bretagne, avec Anne Le Coutour, comédienne et chanteuse, et Michel Boédec, qui l’accompagne avec des improvisations à l’orgue.


Quatuor à l’ouest : le plus petit des grands festivals !

 

Depuis sa création en 2011, à la pointe de la Bretagne, Quatuor à l’ouest se consacre au quatuor à cordes, forme aboutie à la fois la plus simple et la plus complexe de la musique occidentale, mais aussi porte d’entrée la plus accessible au monde de la musique dite « savante ».
 
Au cœur de son activité, un festival, désormais biennal, consacré à cette forme. Lors de chaque édition, Quatuor à l’ouest invite un artiste de premier plan à en assurer la direction artistique. Et chaque édition donne lieu à la création d’une œuvre nouvelle, commandée à un compositeur.
 
À ce festival s’ajoutent des activités destinées à promouvoir la musique de chambre en quatuor, et à favoriser la pratique amateur : des stages instrumentaux, organisés en partenariat avec Musiques et Danses en Finistère, préparent étudiants et amateurs à la pratique du quatuor. Pendant chaque édition se tient une Académie de quatuor à cordes, confiée au violoncelliste et pédagogue Alain Brunier.
 
En dehors des temps de Festival, Quatuor à l’ouest poursuit son effort de promotion du quatuor en accompagnant les projets de musiciens régionaux ; en organisant des concerts à destination des scolaires ; en présentant aux élèves de la presqu’île de Crozon des spectacles musicaux ; en développant des actions communes avec les écoles de musique.
 
Quatuor à l’ouest met aussi ses ressources humaines et matérielles à la disposition des ensembles qui souhaitent bénéficier de l’acoustique exceptionnelle des chapelles et églises de la presqu’île, en accueillant des quatuors pour des sessions d’enregistrement.

Quatuor à l’ouest : bidoc’hig ar gouelioù bras !

 

Abaoe m’eo bet savet e 2011 e penn pellañ Breizh eo bet gouestlet Quatuor à l’ouest d’an doare-seniñ-se, pevaradoù kerdin, un doare sonerezh sevenadur ar C’hornôg deuet da vat, koulz eeun ha kemplezh, dor zigor d’an holl da ved ar sonerezh « uhel », evel ma c’heller lavaret.
 
E kalon an darvoudoù kaset da benn-vat gantQuatuor à l’oueste kaver ur gouel dalc’het bep eil bloaz, lec’h ma vez pedet da gentañ un arzour eus ar c’hentañ evit bezañ rener arzel ar gouel. Ha bep bloaz e vez goulennet digant ur sonaozour sevel un oberenn nevez.
 
En tu all d’ar gouel e ranker menegiñ obererezhioù a bep seurt evit kas war-raok ar pevaradoù sonerezh kambr, ha diorren ar pleustriñ a-youl-vat : staj soniñ ar binviji, aozet gant skoazell hor c’hevelerienSonerezh ha Koroll e Penn-ar-Bed, a vez o prientiñ studierien ha sonerien a-youl-vat d’ar seniñ e doare ar pevaradoù. Bep daou vloaz e vez dalc’het neuze un Akademiezh ar pevaradoù kerdin, dindan renerezh ar violoñselour ha kelenner Alain Brunier.
 
En tu all da abadennoù e-dougar gouel, en deus kemeret Quatuor à l’ouest ar garg da lakaat sonerezh ar pevaradoù da vezañ anavezet gwelloc’h : reiñ a ra e skoazell da raktresoù sonerien ar vro, dre aozañ sonadegoù skolajidi hag en ur ginnig sonadegoù da skolidi Gourenez Kraozon, hep disoñjal ar c’henlabour gant ar skolioù sonerezh.
 
Quatuor à l’ouesta lak e binvidigezh a-fed tud ha dafar e kerzh an holl strolladoù pevaradoù a blijfe dezho dont da dennañ gounit eus klevidigezh dibar chapelioù hag ilizoù ar Gourenez, ha laouen e vimp reiñ un degemer c’hwek d’ar pevaradoù a blijfe dezho dont da enrollañ o labour amañ.

 

... / ... Lire la suite


Galerie Penthièvre  

24, rue de Penthièvre
75008 Paris

 

Rencontre avec Philippe Le Guillou
 

 

le mardi 21 février 

à 19 heures
                                                                                                                                                                       

Rencontre avec l'auteur autour de son dernier récit, Novembre, publié aux éditions Gallimard, à l’occasion du vernissage de l’exposition :
«Musée privé de Philippe Le Guillou».

 

Artistes exposés

     
Matthieu Dorval René Duvillier Madeleine Grenier Kim Tae-Ho Loïc Le Groumellec

 

Extrait de Novembre

« Et la mort est arrivée en plein cœur de novembre, avec la tempête, les bourrasques qui dépouillaient les arbres, avec surtout la sauvagerie qui ensanglantait Paris. Dans sa descente vers le trépas, mon père n’aura pas pu mesurer cette barbarie, le déferlement de la violence guerrière qui, au moment où son existence s’achevait, lui aurait rappelé les heures noires de son enfance, les rafles, les assassinats aveugles de supposés résistants, la pluie de bombes, la destruction de Brest.
Comme tous les vieillards qui ont eu une vie paisible, il regardait ces temps avec inquiétude. Il devait songer surtout à ses petits-enfants qui auraient à affronter cette incertitude et cette violence. L’époque de la reconstruction, des Trente Glorieuses, d’une certaine forme de béatitude matérielle, du bonheur étale et généralisé était derrière nous. Une autre guerre commençait, sournoise, imprévisible, sans forces identifiées et repérables.
La mort de mon père en plein mois noir, à la ligne de fracture de ce novembre historique qui dépasse largement cet événement douloureux et intime, correspond avec cette plongée dans des temps et un monde de haute incertitude. Le 13 et le 17 novembre 2015 m’ont touché comme peu de dates et d’événements auparavant. Je me sens à jamais orphelin d’une stabilité, d’une espérance définitivement perdues. »


Le mot de l’auteur / « Musée privé de Philippe Le Guillou »

« Publier un nouveau livre est toujours un peu vertigineux, surtout lorsque celui-ci appartient au versant des textes intimes. Novembre est l’hommage d’un fils à son père, il s’inscrit dans la belle tradition des tombeaux. Un lieu s’imposait à Paris pour parler de ce texte finistérien, si rempli de l’imaginaire et des sortilèges de la Bretagne: la galerie de Françoise Livinec. Moi qui ai beaucoup écrit sur les peintres et la peinture, je ressens souvent la nécessité, quand je travaille, d’être entouré de toiles ou de reproductions de tableaux. Les artistes, dont l’exposition des œuvres accompagne la publication de Novembre, font partie de mon musée privé et de mon imaginaire.
J’ai commencé ce livre près d’un ciel de Madeleine Grenier et d’une croix de Loïc Le Groumellec. Il était donc naturel que j’accepte l’invitation de Françoise Livinec et que ces artistes rejoignent Duvillier, Dorval et Kim Tae Ho dans ce qui est presque la présentation de mon univers personnel, des paysages et des figures qui m’inspirent. Novembre, livre âpre, est ainsi enveloppé d’une grâce et d’une lumière qui atténuent sa rudesse, les couleurs et les formes viennent prolonger les mots, les frontières s’estompent ; la Bretagne, ses paysages et ses passeurs resplendissent à Paris, bien loin des confins brumeux, au cœur même d’un lieu de beauté, de fraternité esthétique et d’ancrage dans ce qui est plus fort que la noirceur, le mal et la tempête : la nécessité de rendre grâce et de transmettre. »

P.L.G.



Merci de confirmer votre présence

... / ... Lire la suite


Le nouveau répertoire des bonnes adresses bretonnes en Ile de France et ailleurs dans le monde

 
Ce nouveau répertoire, le troisième réalisé par Paris Breton présentera les associations, leurs activités, les commerces crêperies, restaurants, pubs, bars, mais aussi les artisans et services mettant en avant les produits de Bretagne en Ile de France mais aussi à l’étranger.
Pour faire référencer votre association, vos commerces favoris, les artistes ou les lieux bretons en Ile de France vous pouvez transmettre les adresses et les liens et réseaux sociaux sur :
parisbreton@wanadoo.fr
L’inscription est gratuite mais doit nous parvenir avant le 5 mars

S'agissant des lieux vous pouvez consulter et compléter le site
Patrimoine-ParisBreton.org

... / ... Lire la suite



Le 11 mars à Paris
attention places limitées réservation ouverte


... / ... Lire la suite



Le nouveau Bretons magazine - par PARIS BRETON le 06/02/2017 @ 22:07

http://bretons.bzh/img/cms/Couv%20128.png

Un article de Ouest France sur l'assemblée générale de Produit en Bretagne:
950 personnes ont pris part, ce vendredi 3 février, au Palais des congrès de Saint-Brieuc, à l’assemblée générale annuelle de l’association qui comptera bientôt 400 entreprises adhérentes. Loïc Hénaff, président, a réaffirmé la volonté de Produit en Bretagne de se rapprocher du monde agricole et de celui de la pêche.

Le Finistérien Loïc Hénaff, dirigeant de la conserverie de Pouldreuzic qui produit le fameux pâté du même nom, a pris, l’an dernier, la succession de Jakès Bernard à la tête de Produit en Bretagne. Il présidait donc, ce vendredi 3 février, au Palais des congrès de Saint-Brieuc, sa première assemblée générale.

L’occasion de préciser, devant près de 1 000 personnes, représentantes des 397 entreprises adhérentes et élus, sa vision de la Bretagne et de l’engagement de Produit en Bretagne, un réseau qu’il entend « faire évoluer au rythme de l’évolution du monde. »

"Une région enviée"

« Nos valeurs ne sont pas construites dans le repli, mais bien dans l’ouverture, a-t-il rappelé, faisant sienne une phrase de Jean-Michel Le Boulanger, vice-président de la Région : Être de quelque part n’est pas antinomique de l’intérêt pour l’Autre. Sinon, c’est Verdun ! »La Bretagne de 2027 dont rêve Loïc Hénaff « sera une région enviée pour son dynamisme » et qui aura su préserver et cultiver « une biodiversité entrepreneuriale, environnementale, culturelle et linguistique. »

Commerce inéquitable

« Des besoins objectifs, assure-t-il, qui dépassent les luttes partisanes. » Et qui l’amènent à vouloir faire de Produit en Bretagne le lieu privilégié de discussion entre trois composantes de l’économie bretonne souvent en tension : les agriculteurs, les transformateurs et les distributeurs.« La violence n’est jamais une solution » a-t-il martelé, mettant dans « le même panier, la violence sur les barricades et la violence des prix d’achat d’un commerce inéquitable. » Pariant sur la capacité des uns et des autres « à mettre de côté les postures », le président de Produit en Bretagne veut encourager le dialogue entre tous les acteurs de la filière agroalimentaire. Un objectif déjà traduit dans un slogan « Cultivons nos assiettes ! » et la récente mise en place du forum « Agri-Agro-Distri ».

 

Michel Badalserroni (au micro), délégué de Produit en Bretagne pour les Côtes-d'Armor et Loïc Hénaff, président devant le conseil d'administration.

Plaidoyer pour la transition

En clôture de l’assemblée générale, les participants ont pu assister une courte et brillante conférence donnée par Gilles Bœuf, Docteur en physiologie environnementale, professeur à l’Université Pierre-et-Marie-Curie. Né à Paimbœuf (44) et « élevé » à Douarnenez (29), ancien chercheur à l’Ifremer à Brest, Gilles Bœuf est un parfait connaisseur de la Bretagne et de son milieu naturel.

Face aux menaces qui pèsent sur notre planète, réchauffement climatique, pollution, épuisement des ressources, appauvrissement de la biodiversité, l’écologue de réputation internationale a invité les acteurs économiques bretons à « développer une culture de l’impact » de leurs décisions sur l’environnement. « Acceptons de changer nos habitudes, l’observation du vivant peut être une source d’inspiration pour l’innovation, un développement en harmonie avec le milieu est possible », a-t-il assuré, rappelant « que plus un écosystème est riche, mieux il pourra résister. »

... / ... Lire la suite


Armor-Lux, une entreprise qui s'engage pleinement dans le développement économique et social de la Bretagne:
Communiqué de presse
Quimper, le 2 février 2017
 
Armor-Lux a lancé sa nouvelle formation d’opératrices de confection à Quimper
 
Ce jeudi 2 février 2017 à 11h à Quimper, Jean-Guy Le Floch et Michel Guéguen, Président et Directeur Général d’Armor-Lux, et Albert Billon, Responsable du Pôle Mutations Economiques de l’Unité Territoriale du Finistère de la DIRECCTE Bretagne, ont présenté le dispositif mis en place pour former et recruter de nouvelles opératrices de confection. Cette opération s’inscrit dans la volonté d’Armor-Lux de préserver son savoir-faire et de pérenniser son activité industrielle à Quimper. Les douze candidates sélectionnées débutent leur formation, le lundi 6 février 2017, avec l’objectif d’être embauchées en Contrat à Durée Indéterminée à partir de juin 2018.
 
Armor-Lux a reçu plus de 110 candidatures suite à l’offre d’emploi publiée le 7 novembre dernier. Les candidats ont été sélectionnés par Pôle Emploi, à partir des simulations d’habileté professionnelle (MRS), et par Armor-Lux à la suite d’entretiens individuels. La formation est composée de 12 personnes issues d’horizons et de niveaux de qualification différents (BEP, CAP, Bac pro, BTS…) et âgées de 21 à 44 ans :
 
Ils ont dit :
 
Jean-Guy Le Floch et Michel Gueguen : « Le savoir-faire d’Armor-Lux, en matière de confection, est exceptionnel. Il doit absolument être préservé ici à Quimper. Nous sommes très heureux d’accueillir cette nouvelle promotion aujourd’hui. Nous remercions tous les partenaires qui contribuent à la réussite de ce projet. Grâce au soutien et à l’engagement de tous, nous prouvons, une nouvelle fois, qu’on peut créer des emplois en Bretagne, y compris dans le secteur textile »
 
Albert Billon : « L’action mise en œuvre par Armor-Lux est exemplaire à plus d’un titre. Pour résoudre un problème de transmission et de maintien des savoir-faire de l’entreprise, elle a mobilisé tous les acteurs de l’emploi et de la formation du territoire. Après une préformation de 400 heures, un contrat de professionnalisation d’un an, puis un CDI, les personnes vont construire un vrai parcours de qualification et d’intégration durable dans l’un des fleurons économiques de Bretagne. Cette action est remarquable et parfaitement reproductible ailleurs »  

... / ... Lire la suite


Miss Bretagne 2016 Anaëlle Bagot a été élue Miss  Prestige National 2017 du Comite Miss Nationale hier à Paris. Elle portait une robe de Lecy CREA.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et bandes

... / ... Lire la suite